Conditions de remboursement de la chirurgie esthétique

Surcomplémentairesanté.com > Actualités > Remboursement la chirurgie esthétique

chirurgie esthétique

Pour comprendre le remboursement des opérations qui visent à modifier le corps, il ne faut pas confondre chirurgie esthétique et chirurgie réparatrice.

Bien que la différence entre les deux soit mince, elle change tout en ce qui concerne sa prise en charge par l’Assurance Maladie.

La chirurgie esthétique

La chirurgie esthétique regroupe toutes les opérations qui modifient le corps dans un but uniquement visuel. Elle corrige des imperfections, des défauts, ou efface des complexes. Elle n’est donc pas remboursée par l’Assurance Maladie.

Auparavant, elle l’était. Il fallait alors prouver que cette chirurgie esthétique était nécessaire car le défaut ou le complexe causait un véritable préjudice moral ou était handicapant au travail. Cela a évidemment conduit à de nombreuses fraudes et aujourd’hui les règles sont beaucoup plus strictes.

La chirurgie réparatrice

Comme son nom l’indique, elle répare un dommage causé au corps, et n’a donc pas un but uniquement esthétique. Il peut s’agir d’une opération visant à réparer une malformation de naissance (fente palatine…), les séquelles d’une maladie (cancer…) ou des dommages causés par un accident (brûlures…).

Ce type de chirurgie est pris en charge par l’Assurance Maladie, dans les hôpitaux publics uniquement, et sans dépassement d’honoraires. Le remboursement concerne à la fois l’opération et l’hospitalisation, lorsqu’elle est nécessaire.

Pour choisir une clinique privée, un praticien ou un établissement qui pratique des dépassements d’honoraires, il est nécessaire d’avoir une complémentaire santé. Mais le remboursement ne sera pas forcément intégral. Mieux vaut donc avoir souscrit un contrat de surcomplémentaire santé qui permettra au patient d’être soigné dans les meilleures conditions possibles et sans avoir à y consacrer un budget conséquent.

Quelques opérations prises en charge

Les opérations du sein

La reconstruction mammaire après une mastectomie liée à un cancer est prise en charge à 100% par l’Assurance Maladie, sur la base du tarif défini par la Sécurité Sociale. Bien souvent, les praticiens prennent des dépassements d’honoraires qui pourront être remboursés par une surcomplémentaire.

La réduction mammaire n’est prise en charge que lorsque plus de 300g doivent être retirés par sein.

Les opérations du nez

La rhinoplastie n’est considérée comme réparatrice, et non esthétique, que lorsqu’une gêne respiratoire importante est ressentie.

Les opérations du ventre

Suite à une perte importante de poids, la peau du ventre peut perdre en élasticité et nécessiter une opération de chirurgie. Cette opération est bien souvent du domaine de la chirurgie esthétique. Pour qu’elle soit remboursée, la peau du ventre doit atteindre le pubis. On appelle ce problème un « tablier abdominal ».

Les opérations des oreilles

Les « oreilles décollées » peuvent être opérées chez l’enfant. Cette opération est une exception. En effet, elle est remboursée par l’Assurance Maladie et par les complémentaires santé même si elle n’est pas liée à un problème médical et a un but uniquement esthétique.

La procédure

C’est le médecin conseil de l’Assurance Maladie qui vérifie si une opération est réparatrice et non esthétique. Il est en charge d’éviter les fraudes.

Pour être remboursé des dépassements d’honoraires, il faut faire établir un devis par l’établissement de soins et le transmettre à sa mutuelle et à sa surcomplémentaire santé pour accord.